Attrape-Nigauds PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Administrateur   
Mardi, 17 Mai 2011 18:36

« ON », La voix de l'orthodoxie
 

On peut passer sur le style effroyable de l'auteur, malheureusement anonyme, et sur la longueur indigeste des phrases. Après tout, il n'est pas donné à tout le monde, et surtout à n'importe qui, d'avoir reçu le don d'écrivain.
C'est inné.
On pourrait même excuser l'ignorance de l'auteur (baptisé « on » dans les commentaires) concernant la carrière de Le Ribault et ses découvertes scientifiques. Après tout, le style d'écriture de « on » laisse à penser qu'il lit très peu. Du moins très peu de lectures sérieuses.
Mais comment excuser les mensonges délibérés et les diffamations, destinés une fois de plus à salir un homme ?
Et, surtout, discréditer un produit qui gêne tant l'orthodoxie médico-pharmaceutique.
Il est intéressant de noter aussi amalgame entre le G5 de LLR et les produits de contrefaçons qui fleurissent sur le marché...
Voici donc le texte de ce torchon, avec les commentaires de LLR entre parenthèses et en gras :
 
« On dirait le nom d'un avion dernier cri ou d'un groupe de rock, voire d'un ensemble de pays membres d'une association quelconque. Eh bien non, le G5 est le doux nom donné à un produit censé tout soigner, tout guérir, composé à base de silicium organique (Le G5 n'est pas « à base » de silicium organique. C'est du silicium organique pur). Produit miracle, dont l'inventeur de génie, un géologue devenu guérisseur mais accusé de charlatanisme (diffamation : j'ai précisément été lavé de cette accusation infâmante lors de mon procès le 5 février 2004) et d'exercice illégal de la médecine (c'est vrai. Et d'exercice illégal de la pharmacie, en plus. Accusations que je revendique avec fierté), serait lui aussi un incompris et persécuté à cause de sa "fabuleuse découverte" : le silicium (je n'ai nullement « découvert » le silicium. Antoine-Laurent Lavoisier avait soupçonné son existence dès 1787, et c'est en 1823 que Jöns Jacob Berzelius l'isola dans un état de pureté suffisant pour pouvoir en aborder l'étude), élément en quantité phénoménale sur la terre sous la forme de silice ou de silicates, notamment dans les minéraux ou dans le sable dont la version "organique" aurait toutes les vertus (depuis quand une « version organique » du sable existe-t-elle ?), et dont l'homme, carencé avec l'âge, aurait un besoin urgent.
Car ce produit là, Mesdames, Messieurs, est "un anti-douleur, il renforce les défenses immunitaires, il dynamise, protège et régénère, est un anti-inflammatoire, cicatrise, anti-oxydant (indispensable) et anti-vieillissement, etc", bref il fait tout, encore une panacée universelle. Plus graves sont les déclarations mensongères des charlatans commercialisant ce produit (et de ses vendeurs sans scrupules, notamment auprès de la population âgée, comme lors de voyages organisés), et les faux espoirs qu'il pourrait créer en affirmant (ainsi que c'est écrit sur la notice) que le G5 est aussi efficace contre des pathologies comme le cancer, la myopathie, la sclérose en plaque, le diabète, l'ostéoporose, etc. en ayant le culot d'y ajouter la mention "Ce produit n'est pas un médicament" sur la bouteille, dont le contenu a surtout un goût de détergent dilué (le véritable G5 n'a aucun goût) tout de même vendu 50 euros l'unité (le véritable G5 est vendu 38.11 euros en Espagne), mention posée là surtout pour se protéger d'éventuelles poursuites. (ouf ! On a hâte d'arriver à la fin de cette phrase sans avoir pu reprendre son souffle ! Phrase qui a néanmoins le mérite de montrer comment la désinformation orthodoxe mélange l'inventeur du G5 et les authentiques charlatans – effectivement dangereux - qui vendent n'importe quelle mixture en la présentant comme du silicium organique)
Malheureusement pour le bienfaiteur de l'humanité (merci !) ("délocalisé" en Irlande) (en Irlande ? Décidément, « on » ne semble guère informé de l'actualité sur le site « attrape.nigauds »...) et marchand de sable, inventeur de la dernière potion magique à la mode (il est vrai que la première molécule de « la dernière potion magique à la mode » n'a été utilisée en usage thérapeutique que voici... cinquante ans !), qui se sert de sa caution scientifique en tant que géologue pour faire avaler des couleuvres et devenir guérisseur, mais aucune étude n'a jamais été foutue de prouver l'efficacité réelle d'un apport de silicium organique sur l'amélioration de la santé (énorme mensonge quand on pense à la soixantaine d'articles scientifiques publiés dans des revues très officielles entre 1960 et 2005. Leurs références figurent dans le livre d'AMESSI (« L'histoire vraie du silicium organique à usage thérapeutique ») publié en avril 2006 aux éditions Guy Trédaniel) (sûrement encore un complot) mais on tente de compenser ce cruel manque par tout un tas de témoignages (eh oui : environ 1200 témoignages officiels déposés devant la cour rien que le jour de mon procès...), par contre l'inventeur ne perd pas le Nord (ni le sens des affaires et des bénéfices) et pense, sur son site web (comme par hasard, cette mention renvoie au site de LLR-G5 Ltd...), à bien rappeler à ses éventuels clients qu'il existe de vilaines contrefaçons de son rentable G5 (le plus drôle, c'est que sur ce site, c'est Luc Verardo qui me traite de faussaire !), et qu'eux sont de méchants escrocs (qui bien entendu ont su eux aussi flairer le filon et veulent une part du gâteau). Quoi qu'il en soit, entre une bouteille de silicium organique et une autre, aucune différence (« on » devrait peut-être lire les formules et tester les produits... Et « on » serait surpris !) si ce n'est peut-être le prix, elles seront toutes aussi inutiles (sic. « On » ne se rendra jamais assez compte que j'ai passé plus de vingt ans de ma vie à mettre au point un produit inutile...).
Mais après tout, pourquoi payer une fortune une bouteille de G5 alors que le silicium est en grande quantité sur et sous terre, le silicium organique en étant un produit direct, tout élément liquide et végétal doit en être tellement imprégné (via notamment le cycle de l'eau) depuis des millénaires, qu'il devient totalement inutile d'en acheter par ailleurs (les connaissances en chimie et en géologie de l'auteur doivent se limiter au niveau de l'école primaire...)? Alors pourquoi en vendre en bouteille si ce n'est pour se remplir les poches, et ainsi prouver qu'il ne s'agit que d'une vulgaire arnaque (de plus) (Eh bien, en cas de maladie grave, le pauvre « on » d' « attrape.nigauds » n'a qu'à aller laper de l'eau de source, croquer des salades et lécher des grains de sable, il verra si ça lui réussit... « On » doit toutefois savoir que le G5 est totalement inefficace contre la connerie et la malhonnêteté intellectuelle.) ?
 
http://attrape.nigauds.free.fr/G5.shtml
 
Au fait, pourquoi ce pauvre « on », apparemment condamné à un anonymat honteux, n'ose-t-il donner ni son nom, ni ses qualifications scientifiques ?