Historique PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Administrateur   
Mardi, 17 Mai 2011 18:26

Historique résumé du G5 
 

Norbert Duffaut, chimiste organicien à l'université de Bordeaux, fut le premier à réussir la synthèse d'un silicium organique en 1957. Baptisé « D.N.R. », celui-ci fut utilisé sous diverses formes par de nombreux médecins dès 1958, et son efficacité prouvée dans le traitement des maladies les plus diverses.
 
Loïc Le Ribault, un des premiers utilisateurs du microscope électronique à balayage (M.E.B.), découvrit fortuitement les capacités (...) du silicium organique naturel en 1975, et, en collaboration avec des médecins, utilisa celui-ci (...) jusqu'en 1982.
 
En 1982, Duffaut et Le Ribault se rencontrèrent. Ils travaillèrent ensemble à la mise au point de nouvelles molécules de silicium organique à usage thérapeutique jusqu'en 1993, date du décès de Duffaut.
 
Jusqu’alors, pour que les organo-siliciés soient actifs, on devait leur adjoindre de faibles quantités de produits utilisés en allopathie ou homéopathie, produits qui étaient choisis de façon spécifique selon les affections à traiter. En outre, ils ne pouvaient être utilisés que par applications cutanées (compresses, tamponnements, ionocinèse, etc). Enfin, la présence d'acide salicylique dans les produits interdisait leur utilisation par les patients allergiques aux produits salicylés (aspirine).
 
En 1994, Le Ribault met au point une nouvelle molécule, testée depuis 1991, pouvant être utilisée sans rajoût de complément (…) quelconque dans (…) la plupart des problèmes. Autre nouveauté importante : sous forme liquide, ce silicium organique (baptisé « G5 »), dépourvu d'acide salicylique, ne présente aucune toxicité et devient désormais buvable. Mais il peut aussi être utilisé sous forme liquide ou de gel pour des applications cutanées.
 
Le Ribault découvrit également que le silicium organique était d'autant plus efficace que la solution était pure (autrement dit ne contenait que du silicium), et définit la concentration idéale en silicium du produit. Celle-ci, très faible, ne doit pas excéder 0,2 % de solution siliciée diluée dans l'eau.
 
Pour plus de détails, lire « L'histoire VRAIE du silicium organique » (par l'association AMESSI, éditions Guy Trédaniel, avril 2006) .
 
COMMENT UNE MOLECULE UNIQUE PEUT-ELLE AVOIR UN CHAMP D'ACTION AUSSI LARGE ?
 
Il est impossible de donner une réponse précise. On ne peut qu'émettre une hypothèse, compte tenu du fait que des études scientifiques prouvent que tout désordre de l’organisme provient au moins en partie d’un déséquilibre électrique cellulaire : on sait qu'une cellule en bonne état est électriquement parfaitement équilibrée, avec son pôle négatif exactement aligné avec son pôle positif. Par contre, une cellule déficiente (suite à une agression, à une maladie, à la vieillesse, etc.) présente des pôles déséquilibrés, qui ne sont donc plus alignés. Or le G5 est chargé à l’extrême en ions positifs et négatifs instables, qui ne cessent de « tourner » autour de chacune de ses molécules.
 
Le G5 pourrait donc intervenir dans l’organisme pour rétablir la polarité des cellules déficientes, libérant (ou échangeant) selon les cas des ions positifs ou négatifs. Il serait en quelque sorte un rééquilibrant ionique de l’ensemble de l’organisme, dont l’action donnerait ou contribuerait à donner aux cellules de celui-ci l’énergie nécessaire pour lutter contre tous les types d’agressions dont il est victime.
 
C'est sans doute ce qui explique la sensation de chaleur, ou de froid, ou de picotements électriques, que les utilisateurs ressentent circuler dans leur corps, parfois quelques minutes seulement après absorption ou aplication de G5.
 
C'est, en tout cas, la seule explication possible en l'état actuel de nos connaissances.
 
Mais, après tout, voilà près de cent ans qu’on essaie de comprendre - en vain - comment agit l’aspirine...
 
Le G5 n'est donc pas un médicament au sens classique du terme, mais un renforçateur des défenses naturelles de l'organisme. C'est ce qui expliquerait les résultats obtenus grâce à lui dans des problèmes les plus variées.
 
FICHE TECHNIQUE DU G5
 
Famille : Organo-silicié (ou silicium organique)
Dénomination scientifique : Monométhyl silane triol
pH : environ 6,6
Aspect : limpide et incolore, exempt de tout corps étranger
Saveur : légèrement âcre
Composition des produits prêts à emploi : G5 liquide : 0,2 % de solution de monométhyl silane triol,eau,conservateur.
G5 gel : 0,2 % de solution de monométhyl silane triol,gel végétal neutre, conservateur extrait de pepins de pamplemousse
Durée de conservation : Récipient ouvert : 3-6 mois après ouverture
Récipient non ouvert : au moins trois ans
 
Il n'est pas nécessaire de conserver le G5 dans un réfrigérateur


Les points de vue, commentaires et autres renseignements diffusés sur nos sites ont pour seul but d'informer le visiteur. En aucun cas ces points de vue, commentaires et renseignements ne constituent une recommandation de traitement (préventif ou curatif), une prescription ou un diagnostic et ne doivent pas être considérés comme tels. En cas de malaise important ou de maladie, consultez d'abord votre médecin ou professionnel de santé de manière à évaluer correctement votre état et vos besoins.