Le M.E.B. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par L'Administrateur   
Mardi, 17 Mai 2011 18:07

Balade sur un grain de sable 

LE M.E.B. (microscope électronique à balayage)
  
Le véhicule que nous allons utiliser pour ce voyage est le microscope électronique à balayage. Celui-ci, utilisé depuis le milieu des années 60, permettait en 1970 des grandissements progressifs compris entre 10 fois et 20.000 fois.
 
 
 
En 2004, on peut atteindre des grandissements de 900.000 fois…
 
 
 
A un grandissement de vingt mille fois, le diamètre d'un grain de sable d'un millimètre représente vingt mètres, soit une surface de plus d'un kilomètre carré à explorer. La figure suivante montre une patte de mouche grossie 160 fois. On y distingue nettement les griffes et les ventouses qui permettent aux mouches de grimper à la verticale sur les murs et de se promener sur les plafonds la tête en bas.
 
 
 
Le principe du M.E.B. est le suivant ( Document extrait de la plaquette La microscopie électronique et ses applications publiée en association par le C.A.R.M.E. et le B.R.G.M. d'Orléans en 1981) :
Un faisceau d'électrons, finement focalisé et dévié à travers des lentilles électromagnétiques, balaie très rapidement la surface d'un échantillon. Frappée par les électrons primaires, elle émet à son tour des électrons secondaires auxquels on fait produire un effet photo-électrique, d'où une image lumineuse sur écran ou sur plaque photographique.
 
Principe du MEB (télécharger le document pdf)
  

L'exploitation des émissions provenant de la surface des échantillons permet non seulement de restituer l'image morphologique de celui-ci, mais aussi d'en fournir l'analyse chimique élémentaire grâce aux spectromètres dispersifs d'énergie qui peuvent être couplés avec le M.E.B.

Principe du SDE (télécharger le document pdf)

 

Mise à jour le Mardi, 02 Août 2011 15:05